Un village abandonné en Belgique est devenu le paradis des artistes graffeurs

3 073 engagements
31 janvier 2014 par Erwan Le Pennec
Les villes fantômes ne sont pas l'apanage des westerns et autres mythes du Far West ! On en trouve aussi bien plus près de nous, plus précisément en Belgique. C'est en effet le cas de Doel, un village que ses habitants ont été forcés de quitter dès 1999 ( les derniers sont partis en 2008) suite à la décision par l'autorité régionale flamande de l'expansion du port d'Anvers.

Depuis, l'endroit est devenu un véritable lieu de rendez-vous pour tous les street artists en recherche de supports. Le village est maintenant presque intégralement recouvert de magnifiques graffitis que le photographe Romany WG a immortalisé sur pellicule.

Faites pas les timides donnez votre avis !
83WIN

3 émotions possibles.

×
Direct dans ta boite mail !×
5 Minutes de sourire par jour c'est bon pour la santé !
Tous les jours directement par email