Il était une fois un marché du mobile outrageusement dominé par un constructeur finlandais , qui vendait comme des petits pains ses 3310 et 8310... Mais ça, c'était il y a longtemps. Aujourd'hui, les ténors du secteur se nomment Apple , Samsung et HTC . Nokia, à la traîne malgré une nouvelle gamme de Lumia qui semble redorer le blason de la marque , a dévoilé ses résultats pour le premier trimestre 2012, et autant le dire franchement : ils sont catastrophiques.

Avec une perte nette de 929 millions d'euros , la firme avoue pâtir d'une compétition très féroce, qui a inlassablement grignoté ses parts de marché depuis plusieurs années. Mais l'entreprise conserve quand même 7,4 milliards d'euros de cash dans ses coffres – ce qui permet de voir venir... Concernant les ventes de téléphones, les chiffres sont eux aussi catastrophiques : baisse de 50% pour les ventes de smartphones et de 30% pour les téléphones ! Stephen Elop , directeur général de Nokia, commente ces résultats en usant d'une langue de bois qui ne trompe personne : "Nous traversons une période de grande transition pour le groupe dans un environnement industriel qui continue d'évoluer et de changer rapidement" .

Reste que le constat est déjà fait : la marque finlandaise est en très mauvaise posture et devra réagir rapidement en adoptant une nouvelle stratégie pour éviter la faillite . 2012 nous dira si Nokia va réussir à tirer son épingle du jeu face aux nouveaux rois venus de Corée du Sud, de Cupertino et de Taïwan...

Partager sur Facebook
La dernière comédie avec Jamel Debbouze