1. Paris
  2. Toulouse

Dix-neuf islamistes interpellés ce vendredi matin en France

Les arrestations ont eu lieu dans plusieurs villes françaises ce vendredi 30 mars, à l'aube. L'opération lancée à Nantes, Toulouse et aux alentours de Paris, intervient après une commission rogatoire du 8 mars de trois juges antiterroristes parisiens, Marc Trévidic, Laurence Le Vert et Nathalie Poux. Cette opération, qui selon Nicolas Sarkozy, n'est pas liée à l'affaire Merah , a permis d'arrêter plusieurs personnes suspectées d'appartenir au groupement pro-djihadiste Forzane Alizza ("Les Cavaliers de la fierté"), groupuscule fondamentaliste dont le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant , a ordonné la dissolution le 29 février 2012.

Parmi elles, figure Mohammed Achamlane , ancien chef de file de Forzane qui se faisait aussi appeler Abou Hamza . Pour rappel, ce dernier était connu pour avoir brûlé un Code pénal le 6 août 2011 à Aulnay-sous-Bois en guise de protestation contre la loi sur l'interdiction du port du voile intégral. Les policiers ont découvert à son domicile trois kalachnikovs , une grenade et un pistolet automatique Glock, des armes dangereuses qui expliquent l'intervention du Raid et du GIPN lors des interpellations.

Interrogé ce vendredi matin au micro de Europe1 , le président-candidat, a prévenu "qu'il y aura d'autres opérations, qui continueront et qui permettront d'expulser du territoire national des gens qui n'ont rien à y faire".

Une altercation filmée par des journalistes, près de Nantes :

Nicolas Sarkozy s'explique sur les raisons de cette opération, sur Europe1 :

Source : Le Figaro

Partager sur Facebook
ECOUTEZ CES MESSAGES INQUIETANTS