GIFS
35 partages

L'arrivée de Free Mobile menacerait 10 000 emplois chez ses concurrents

25 mars 2012 par Fanny Fontan
35 partages
«Selon les études d'analystes, entre 5.000 et 10.000 emplois pourraient être supprimés en brut suite à l'arrivée de Free Mobile», a déclaré aujourd'hui Jean-Ludovic Silicani, le président du régulateur des télécoms (Arcep). Un chiffre qui varie en fonction des créations éventuelles d'emplois provoquées par l'arrivée de Free.

Comme l'industrie des télécoms en France emploie environ 170.000 salariés et que 3% d'entre eux partent à la retraite chaque année, 6% des employés quittent le secteur en deux ans, soit 10.200 personnes. Le président de l’Arcep a donc précisé que cette suppression pourrait se faire sans licenciements.

La polémique sur le réseau de Free et la réalité de sa couverture, les difficultés des clients à recevoir leurs cartes SIM, puis les pannes répétées, ont conduit les services d'Eric Besson, ministre de l'Industrie, et les dirigeants d'Orange, SFR et Bouygues Telecom à critiquer l'action du régulateur. L'Arcep s'est alors engagée à effectuer un nouveau test de la couverture et de la qualité du service de Free Mobile en juin. Jean-Ludovic Silicani a par ailleurs rappelé qu'il se réservait le droit de recourir à une mise en demeure anticipée de Free Mobile si ce dernier n'engageait pas les efforts suffisants pour atteindre les objectifs de couverture de 60% de la population qui lui ont été fixés pour 2015. Source : Les Echos
Alors, quelle est ton émotion ?

Merci d'avoir donné ton émotion !

Découvrez tous les articles

Afficher les commentaires (0)
5 minutes de sourire par jour,
c'est bon pour la santé !
S'abonner
Tous les jours directement par email !
Derniers articles
Direct dans ta boite mail !×
5 Minutes de sourire par jour c'est bon pour la santé !
Tous les jours directement par email