GIFS
46 partages

Y'a bon awards 2012, et les pires racistes de l'année sont...

20 mars 2012 par Arnaud Salaun
46 partages
Lundi soir, au Cabaret Sauvage, se tenait la quatrième cérémonie des Y'a bon awards. Un évènement organisé par le collectif les Indivisibles, visant à récompenser les auteurs des pires remarques à caractère raciste de l'année.

En présence de célébrités telles qu'Aïssa Maïga, Youssoupha ou encore Florence Aubenas, les Indivisibles ont ainsi remis (par contumace) cinq peaux de bananes d'or à autant de personnalités issues du monde des lettres, du journalisme ou de la politique. Petit passage en revue de ces heureux gagnants.

1) Y'a bon award : "50 minutes inside la tête d'un people qui aurait mieux fait de se taire"

Richard Millet, écrivain, remporte la mise grâce à ses propos sur le RER de Châtelet, tenus dans Ce soir ou jamais, sur France 3, le 7 février 2012 :

"Je prends quotidiennement le RER, pour moi, la station Châtelet des Halles à six heures du soir c'est le cauchemar absolu, surtout quand je suis le seul Blanc. Est-ce que j'ai le doit de dire ça ou pas ? [...] J’ai une douleur, je ne me reconnais plus. Je ne supporte pas les mosquées en France, je le dis, je ne peux pas voir ça en peinture."

 

2) Y'a bon award "Enquête exclusive, en partenariat avec le journal Minute"

Christophe Barbier, rédacteur en chef de l'Express, pour ses propos tenus dans son édito du 18 février 2010 :

"L’affaire du Quick Halal vient après l’affaire de la burqa, après l’affaire des minarets. A chaque fois, c’est la même chose. La République laïque doit résister [...] Il faut dire non à tout cela."

Ex aequo avec Sylvie Pierre-Brossolette, rédactrice en chef au Point, pour ses propos datés du 19 mai 2011 concernant l'affaire DSK :

"Quelle image donnons-nous au monde quand les télévisions de la planète entière montrent un prestigieux Français pénétrer dans le tribunal de New York, piteux, mal rasé et toujours menotté, pas mieux traité que les malfrats de couleur déférés avant et après lui devant le juge ?"

 

3) Y'a bon award "Les Experts Chronikers"

Caroline Fourest, Chroniqueuse au Monde et à France Culture, pour sa dénonciation "des associations qui demandent des gymnases pour organiser des tournois de basket réservés aux femmes, voilées, pour en plus lever des fonds pour le Hamas"  lors de la convention du PS sur l'égalité réelle, le 11 décembre 2010. Notons que cette dernière vient de porter plainte contre les Indivisibles, arguant que ces derniers auraient mal compris le sens de ses propos.

 

4) Y'a bon award de "L'opposition qui ne s'oppose pas vraiment, en fait..."

Dans cette catégorie, la banane d'or revient à Françoise Laborde, sénatrice du Parti radical de gauche, pour sa déclaration sur radio Orient en date du 19 janvier 2012, réaction faisant suite à l'indignation de certains auditeurs, choqués par la loi rédigée par la sénatrice visant à interdire aux nounous de porter le voile :

"Et j'ai bien compris que j'inquiétais, que je perturbais et que j'étais une islamophobe. Bon ben voilà, et j'assume."

 

5) Y'a bon award "Rien n'est plus beau que l'esprit d'équipe"

L'UMP, pour l'ensemble de son oeuvre.

Pour finir, voici une parodie de Bref par le collectif les Indivisibles, qui vaut ce qu'elle vaut sur le plan purement humoristique, mais devrait contribuer à inviter chacun à réfléchir sur les préjugés qu'il nourrit vis à vis des autres communautés.

Source : les Inrocks

Votre réaction ?

Merci d'avoir donné votre émotion.

Découvrez tous les articles

Afficher les commentaires

Le dernier gif publié

Découvrir la gifothèque
Derniers articles