Les enfants qui ronflent ont plus de chances d'avoir des problèmes psycho-neurologique

6 mars 2012 par Elsa Platiau
La vision d'unenfant qui dort est tout ce qu'il y a de reposant, surtout pour les parents épuisés des nombreuses fois où le gosse n'a pas su faire sa nuit. Mais parfois, un ronflement qui n'est pas l'oeuvre du papa se fait entendre. Effectivement, certains enfants sont de gros ronfleurs.

En plus du désagrément sonore, les ronflements d'un enfant en bas âge sont souvent inquiétants. Jusqu'à présent, ils signifiaient que le bambin avait unimportant risque d'être touché par des troubles respiratoires. Mais une étude américaine remue le couteau dans la plaie en affirmant que les enfants ronfleurs ont40 à 100% de risques supplémentaires de développer unemaladie neuro-comportementale, et ce dès l'âge de sept ans.

Derrière les termes un peu flous de "maladie neuro-comportementale ou psycho-neurologique" se cache en réalité hyperactivité, anxiété chronique ou encore dépression.Le ronflement de l'enfant induirait uncerveau mal oxygéné qui se développerait moins correctement et mènerait ainsi à ces troubles. Il est donc important que les troubles respiratoires du sommeil soient surveillés dès le plus jeune âge de votre progéniture.

Il semble que les bébés n'apprécient pas non plus le bruit des ronflements.

Source : Gizmodo

 
Alors, quelle est ton émotion ?

Merci d'avoir donné ton émotion !

Découvrez tous les articles

×
Direct dans ta boite mail !×
5 Minutes de sourire par jour c'est bon pour la santé !
Tous les jours directement par email