42 partages

Vous étiez 261 028 lecteurs hier !

Partager

sur Google Plus

Partager

sur Twitter

Partager

sur Facebook

Un buzz, un expert : l’Hoverboard de “Retour vers le futur” commercialisé ?

Pour clore le mois de février et entamer mars du bon pied, coup d’oeil dans le rétroviseur. Après le succès rencontré par la formule les mois précédents, la rédaction vous propose à nouveau une série d’interviews « Un buzz, un expert » destinées à vous éclairer sur les meilleurs succès du mois. Un rendez-vous à marquer d’une croix dans votre agenda virtuel.

Après Lana Del Rey, c’est au tour de la planche de skate la plus célèbre du cinéma de passer au crible des experts. Mi-février, Mattel annonçait la commercialisation de l’Hoverboard de Retour vers le futur, à condition de recevoir un nombre de demandes suffisant. À vos claviers : l’objet mythique est disponible en pré-commande depuis le 1er mars. Petite précision : la planche ne sera pas dotée du pouvoir de lévitation

Michaël Solal, responsable marketing et contenus chez WAT.tv revient sur cette annonce fracassante de la firme de Barbie.

 

Pourquoi un tel succès pour cet article ?

C’est une véritable madeleine de Proust ! Toute la génération des 25/45 ans se souvient de la scène mythique du Hoverboard qui apparaît dans Retour vers le futur II. C’est un vrai écho à son enfance. Rappelons que le film a eu un succès incroyable en son temps.

 

Comment perdure aujourd’hui le mythe de Retour vers le futur ?

Ce mythe concerne deux populations. D’un côté, les fans du film qui l’ont vu à l’époque et se remémorent la période où ils étaient jeunes et insouciants. De l’autre, les petits jeunes de 20 ans, lookés années 80, attirés par le côté fashion, et l’aspect cool.

 

Est-ce très lié au phénomène actuel mettant à l’honneur le vintage, le rétro-gaming et une culture ultra-connectée au passé ?

Nous sommes exactement dans ce mouvement, un phénomène de mode, parfois pris très au premier degré. Le vintage et ses couleurs qui crient les années 1980 attirent…

 

Que penser de l’opération marketing en elle-même ?

C’est un génial coup de communication. D’abord pour la licence. Mais aussi pour Mattel, producteur des Barbies et Polly Pockets, qui sort, non pas un jouet, mais un objet de collection. Nous sommes face à un nouveau type de figurine, qui s’adresse aux enfants d’il y a 20 ans. Pourtant, je pense qu’ils ne vont pas au bout de leur démarche avec ce système de pré-commande. Deux infos très importantes me semblent manquer. D’une part, on ne connaît pas le nombre de commandes à franchir pour entrer en production. Et d’autre part, on ne sait pas combien de Hoverboard vont être produits, ce qui crée un flou auprès des collectionneurs. Deux leviers qui font douter du potentiel de l’objet mais une opération qui restera quoi qu’il arrive un super coup de com !

les innovations de demain