7 partages

Vous étiez 262 265 lecteurs hier !

Partager

sur Google Plus

Partager

sur Twitter

Partager

sur Facebook

NEOShield, le projet pour éviter l’impact d’un astéroïde

L’astronome et scientifique Carl Sagan avait déjà fait observer que “les dinosaures ont disparu parce qu’ils n’avaient pas de programme spatial”. Une phrase que l’Union européenne a prise au pied de la lettre avec le programme NEOShield.

Pour ne pas finir comme nos ancêtres du Mésozoïque (probablement disparus à cause d’une météorite), NEOShield a pour but de trouver la meilleure solution contre une chute d’astéroïde.

Régulièrement des astéroïdes géocroiseurs croisent l’orbite de la Planète bleue et régulièrement les scientifiques paniquent à l’idée qu’ils fassent un peu plus que nous frôler. Le dernier impact significatif d’astéroïde a eu lieu le 30 juin 1908. Le caillou spatial de plusieurs dizaines de mètres avait explosé au dessus de Toungouska en Sibérie, faisant des dégâts sur une zone de 2 000 kilomètres. La puissance de l’impact a par ailleurs été évaluée comme équivalent à des centaines de bombes d’Hiroshima.

Toutefois, certains géocroiseurs sont bien plus gros que celui de Toungouska. Une bonne raison pour avoir peur d’eux. Et selon les scientifiques, un astéroïde d’une centaine de mètres chute tous les 5 000 ans sur Terre.

L’Union Européenne a donc débloqué 4 M€ sur trois ans et demi pour concevoir un “bouclier antigéocroiseurs”. Pour l’instant trois projets sont en course.

Source : Le Figaro

les innovations de demain